Now Reading:
Haïti: la Bank of America, partenaire du Centre d’Art pour la restauration de quelques oeuvres majeures de sa collection
Full Article 3 minutes read

Haïti: la Bank of America, partenaire du Centre d’Art pour la restauration de quelques oeuvres majeures de sa collection

Par Biondy Effero Léon

Haiti et sa culture se sont retrouvées sous les feux des projecteurs du Musée d’Art Moderne de New-York, au coeur même de cette ville, le 22 octobre 2019, à l’occasion d’une soirée de cérémonie émouvante organisée par le Smithsonian, pour saluer le projet de restauration du Centre d’Art grâce à un soutien de la Bank of America.

« Ce patrimoine artistique et historique unique, de près de cinq mille (5,000) œuvres sauvées des décombres du séisme du 12 janvier 2010, reçoit le soutien de la Bank of America pour son nouveau projet de restauration des œuvres de sa collection. »

Cette nouvelle démarche va aussi collecter, sauver, protéger et préserver les objets d’arts, artéfacts, objets de musée, architectures, documents films, photographies, enregistrements vidéos et sonores, murales et bâtiments culturels, ayant subi des dommages au cours du séisme meurtrier du 12 janvier 2010.

Le projet de restauration de la collection du Centre d’Art de Port-au-Prince, d’une durée de deux (2) ans, bénéficiera notamment de l’expertise du Centre de Conservation des biens culturels de l’Université Quisqueya, de la Smithsonian Institution ainsi que des institutions de son conseil scientifique, comme l’école du Louvre.

À côté des fonds mis à la disposition de ce projet, la Smithsonian Institution a aussi sélectionné une équipe de spécialistes, de conservateurs, de peintres, de nationalités et d’horizons divers pour venir mettre leurs connaissances.

« Ce soutien s’inscrit dans le cadre du projet « Art Conservation Project » de la Bank of America qui accorde des financements à des institutions culturelles à but non lucratif dans le monde entier, afin de conserver des œuvres d’art d’importance historique ou culturelle qui risquent de se détériorer », lit-on sur la page du Centre d’art.

« En 2019, la Bank of America soutient vingt-deux (22) institutions culturelles et muséales de neuf (9) pays, parmi lesquelles outre le Centre d’art haïtien, on peut citer: le Musée du Louvre (Paris) Casadel Teatro (Buenos Aires), National Gallery of Art (Washington), Tate Museum (Londres), Museo de Arte Moderno (Mexico) et le Museum of Modern Art (New-York). »

À rappeler que le Centre d’art est une institution culturelle créée en 1944 et reconnue d’utilité publique en 1947 qui œuvre à la promotion de la création artistique d’Haiti. Il est un lieu de référence à partir de valeurs patrimoniales conservées.

Créée sous l’impulsion de l’aquarelliste américain DeWitt Peters, et d’intellectuels haïtiens, dont notamment Maurice Borno, Albert Mangonès, Geo Remponeau, Jean Chenet ou Gérald Bloncourt, l’institution émerge alors qu’il n’existait pas encore de galeries d’art ni d’écoles publiques d’art en Haïti. Initialement conçu comme un espace de formation et de production pour les artistes, le Centre d’art devient rapidement une référence pour la diffusion de l’art haïtien.

______________________________________

N’hésitez pas à aimer les pages Facebook, Twitter et Instagram de Sibelle Haïti, à partir de ces liens :
https://www.facebook.com/SiBelleHaiti/

https://twitter.com/SiBelleHaiti?s=08

https://www.instagram.com/invites/contact/?i=1w2simhemzyle&utm_content=6j1ixsn

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.